Les comportements contraires

Le sport est souvent présenté comme un espace propice au développement de nombreuses valeurs comme la fraternité, le partage, l’exemplarité, la transparence ou encore le respect de la règle, de son adversaire, de son coéquipier et de soi-même. Autant de valeurs qui concrétisent ce que l’on appelle l’éthique sportive.

Une approche qui ne doit toutefois pas occulter certaines attitudes négatives qui peuvent mettre à mal l’éthique sportive. Des attitudes face auxquelles le sport, comme la société dans son ensemble, n’échappe pas. Comment définir un comportement contraire aux valeurs du sport et donc à l’éthique sportive ? Plutôt qu’un comportement dans son ensemble, il s’agit plutôt de définir ce que peuvent être les différents types de comportements contraires à l’éthique sportive.

On y trouve :

-  de manière générale :

  • les incivilités et violences ;
  • les discriminations ;

-  de manière spécifique :

  • le racisme ;
  • l’homophobie ;
  • le sexisme ;
  • le bizutage ;
  • les violences sexuelles.

Pour se repérer :

Ce sont ces thèmes qui seront évoqués dans la présente rubrique. Sachez que la thématique recouvre également : les paris sportifs et le dopage, composantes également du périmètre, font l’objet d’une rubrique spécifique sur le site internet.